28 Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens lors de heurts à la frontière

L’armée israélienne a annoncé, vendredi 22 septembre, avoir lancé trois frappes sur la bande de Gaza, après des violences survenues lors d’un rassemblement à la frontière au cours duquel vingt-huit Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens, selon le ministère de la santé de la bande de Gaza.

Un « drone a frappé deux postes militaires appartenant à l’organisation terroriste du Hamas adjacents aux zones où une émeute violente avait lieu et d’où des ballons incendiaires avaient été lancés », a affirmé l’armée israélienne dans un communiqué. Un char a tiré sur un troisième poste militaire du Hamas, situé à côté de la zone d’où, selon l’armée, des tirs sont partis contre les forces israéliennes qui agissaient contre l’« émeute ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés A Gaza, le Hamas et le Jihad islamique se divisent sur les stratégies à suivre face à Israël

Une source de sécurité dans la bande de Gaza a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP), sous couvert d’anonymat, « qu’au moins deux frappes israéliennes avaient touché des sites militaires du Hamas à l’est de la ville de Gaza ». Aucun blessé n’a été signalé dans les frappes.

Ces frappes, menées en fin d’après-midi, surviennent sur fond de violences quasi quotidiennes depuis une dizaine de jours entre manifestants palestiniens et forces israéliennes, de part et d’autre de la frontière entre Israël et la bande de Gaza, un territoire contrôlé par le mouvement islamiste Hamas.

Plus tôt dans la journée, des heurts ont opposé des manifestants palestiniens lançant des pierres aux forces israéliennes stationnées de l’autre côté de la frontière de la bande de Gaza, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le chiffre des vingt-huit Palestiniens blessés lors de ces heurts porte à 88 le nombre de blessés depuis le début des violences à la frontière plus tôt ce mois-ci, au cours desquelles, six Palestiniens ont été tués.

La bande de Gaza, territoire palestinien pauvre et exigu, est soumise à un blocus israélien depuis que le Hamas y a pris le pouvoir en 2007. Ces dernières années, de nombreuses guerres y ont opposé des combattants palestiniens aux forces israéliennes.

En mai, Israël et des groupes armés palestiniens se sont affrontés à coups de frappes aériennes sur la bande de Gaza et de roquettes tirées vers le sol israélien. Ces violences ont coûté la vie à 34 Palestiniens et une Israélienne.

Lire le reportage : Article réservé à nos abonnés « Gaza est un homme qui pleure et qui ne veut pas le dire » : l’enclave traversée du Nord au Sud, entre mer et mur

Le Monde avec AFP