des avions britanniques survolent la mer Noire pour protéger le transport de céréales

Image de couverture : Un navire de marchandises arrive au port maritime de Chornomorsk, en Ukraine, le 7 août 2022. STRINGER / REUTERS

  • Interrogé sur la chaîne américaine CNN, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rejeté, vendredi, toute possibilité d’accord avec Vladimir Poutine. « Lorsque vous voulez faire un compromis ou dialoguer avec quelqu’un, vous ne pouvez pas le faire avec un menteur », a-t-il avancé à propos du président russe.
  • Selon un communiqué de Downing Street, des avions britanniques survolent la mer Noire pour « dissuader la Russie de mener des frappes illégales contre des navires civils transportant des céréales ». Après s’être retirée de l’accord céréalier en juillet, la Russie a déclaré qu’elle considérerait tous les navires naviguant vers les ports ukrainiens comme des cibles militaires, et des frappes russes ont visé des ports ukrainiens.
  • Volodymyr Zelensky a reconnu, vendredi, que la Russie, forte de sa supériorité aérienne, était en train de stopper la contre-offensive ukrainienne, se plaignant du ralentissement de l’aide militaire occidentale et des sanctions visant Moscou à cause de « processus qui deviennent plus compliqués et plus lents ».
  • Le président ukrainien s’est déclaré vendredi « prêt » à organiser des élections dans son pays en temps de guerre « si le peuple en a besoin ». Avant le début de l’invasion russe de l’Ukraine en 2022, Kiev avait prévu la tenue d’un scrutin présidentiel et parlementaire en 2024.
  • Au moins quatre personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées vendredi dans une série de frappes et de bombardements russes visant villes et villages d’Ukraine, ont fait savoir les autorités. A Kryvy Rih, dans le sud du pays, un bombardement sur des bâtiments administratifs et d’habitation a fait au moins un mort et soixante blessés, tandis qu’un bombardement sur Odradokamianka, dans la région méridionale de Kherson, a fait trois morts et quatre blessés, selon le ministère de l’intérieur.
  • Les premiers chars Leopard 1 sont arrivés en Ukraine et d’autres vont suivre, a annoncé l’armée danoise vendredi. « Les dix premiers chars ont été envoyés à l’Ukraine. Et d’autres sont en cours d’acheminement », a déclaré l’armée danoise dans un communiqué, notant que « dix autres ont été livrés par l’usine ». L’envoi d’une centaine de chars Leopard 1 A5 avait été annoncé par ces trois pays européens début février et annoncé pour « les prochains mois » .
  • L’Ukraine a dénoncé les « élections factices » organisées jusqu’à ce week-end dans les territoires occupés par la Russie. « Les « pseudo-élections » de la Russie dans les territoires temporairement occupés n’ont aucune valeur », a estimé vendredi dans un communiqué le ministère des affaires étrangères. Paris ne « reconnaîtra pas les « résultats » » des « prétendues élections » russes en territoires ukrainiens occupés, a déclaré la diplomatie française. Kiev avait déjà enjoint à la fin août aux citoyens des quatre régions occupées partiellement – Donetsk, Louhansk, Zaporijia et Kherson – de ne pas prendre part au vote.

Retrouvez notre direct du vendredi 8 septembre en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Décryptage. Le G20 otage de la fragmentation du monde

Décryptage. Elon Musk, un partenaire imprévisible pour le secteur de la défense

Les faits. En Géorgie, Josep Borrell presse le gouvernement d’accélérer ses réformes : « La Russie sera ravie si nous échouons »

Décryptage. L’Arménie prend ses distances avec la Russie, alliée jugée défaillante

Les faits. En Russie et dans les territoires ukrainiens occupés, des élections sans un mot sur la guerre

Reportage. A la frontière polonaise, les douaniers ukrainiens sous pression

Analyse. JO de Paris 2024 : Russes et Biélorusses à l’épreuve de la neutralité

Tribune. « Formons une coalition de pays prêts à créer des zones d’exclusion aérienne limitées en Ukraine »

Portrait. Roustem Oumierov, un nouveau ministre de la défense en guerre contre la corruption

Récit. Emprisonné en Russie à 16 ans, Egor Balazeïkine, le « terroriste » qui voulait « rester un homme »

Cartes. Les cartes de la guerre en Ukraine, depuis le début de l’invasion russe, en février 2022