des bombardements sur l’oblast de Kherson font « des morts et des blessés », selon le gouverneur

Image de couverture : Lors d’une frappe militaire russe, à Kherson, le 19 septembre 2023. STRINGER / REUTERS

  • Couvre-feu et censure dans la « république populaire de Donetsk ». Denis Pouchiline, dirigeant de l’Etat séparatiste autoproclamé de la région du Donbass, a notamment instauré un couvre-feu entre 23 heures et 4 heures du matin en semaine.
  • L’hiver ne « mettra pas un terme définitif » à la contre-offensive, avance l’Institute for The Study of War. Selon l’organisme américain, les conditions météorologiques ne seront pas un facteur décisif cette année, même si elles peuvent « ralentir les mouvements terrestres et compliquer la logistique ».
  • Un deuxième cargo de blé ukrainien est arrivé à Istanbul. L’Aroyat, un vraquier battant pavillon de l’archipel des Palaos, était parti vendredi du port de Tchornomorsk, proche d’Odessa. Il est le deuxième navire à emprunter un corridor maritime mis en place par Kiev, le long des côtes occidentales de la mer Noire, pour contourner le blocus de la Russie.
  • Deux morts en raison de frappes russes sur les oblasts de Donetsk et de Soumy. Une femme de 74 ans a été tuée, samedi, par des bombardements dans la région de Pokrovsk, et une personne a été tuée dans des frappes sur Iounakivka.
  • Le premier ministre ukrainien, Denys Chmyhal, a tenu samedi son premier entretien avec la représentante spéciale pour la reconstruction de l’économie ukrainienne, Penny Pritzker. La Banque mondiale a estimé que l’Ukraine aurait besoin de plus de 400 milliards de dollars (environ 375 milliards d’euros) pour se reconstruire.
  • Les Occidentaux « combattent directement » la Russie en Ukraine, a affirmé samedi le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, en marge de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU). « Nous l’appelons “guerre hybride”, mais ça ne change pas la réalité », a-t-il ajouté, évoquant l’aide financière, les armements et des « mercenaires » venus de pays occidentaux.
  • Une nouvelle série de missiles a touché samedi Sébastopol, en Crimée, selon les autorités russes, au lendemain d’une attaque ukrainienne contre l’état-major de la flotte russe de la mer Noire.
  • Les forces armées ukrainiennes « poursuivent leur offensive sur le front de Zaporijia, près de Verbove, poussant l’ennemi à abandonner ses positions », a rapporté l’état-major de l’armée ukrainienne samedi dans son point quotidien.

Retrouvez notre direct du samedi 23 septembre en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Enquête. Le mensonge en Russie, arme de destruction massive

Factuel. L’Ukraine brise le blocus naval russe en mer Noire

Factuel. La Pologne, un poids lourd de l’aide militaire à l’Ukraine

Reportage. Face aux drones russes, les Roumains gardent leur calme

Editorial. L’égarement de la Pologne

Enquête. La Biélorussie transfère de force des milliers d’enfants ukrainiens pour les russifier

Décryptage. Volodymyr Zelensky défend la cause ukrainienne au Congrès américain, en pleine crise budgétaire

Critique. « La Guerre russo-ukrainienne », de Serhii Plokhy : une magistrale mise en perspective du conflit

Cartes. Les cartes de la guerre en Ukraine, depuis le début de l’invasion russe, en février 2022