En Espagne, un incendie dans une discothèque à Murcie fait au moins sept morts

Au moins sept personnes sont mortes, dimanche 1er octobre au matin, dans l’incendie d’une discothèque à Murcie, dans le Sud-Est de l’Espagne. Ce bilan pourrait s’alourdir : la police et les pompiers continuent à chercher les corps dans les décombres.

« Le nombre de victimes s’élève à présent à sept morts dans l’incendie. Les pompiers continuent à s’activer sur les lieux et n’écartent pas la possibilité de trouver de nouvelles victimes », ont expliqué les secours sur le réseau social X (anciennement Twitter).

Prévenus vers 6 heures du matin qu’un incendie s’était déclaré dans une boîte de nuit située dans le quartier d’Atalayas, à Murcie, les pompiers font également état de quatre blessés dont deux hospitalisés. Ils ont pu pénétrer vers 10 heures dans la discothèque « une fois le feu éteint », et y ont découvert « quatre cadavres », puis deux autres une quarantaine de minutes plus tard.

Une heure après, la mairie de Murcie a fait savoir que le bilan s’établissait désormais à sept décès et que les travaux de reconnaissance se poursuivaient. Quatre personnes ont également été blessées – deux femmes de 22 et 25 ans et deux hommes de 41 et 45 ans – après avoir inhalé de la fumée.

« Priorité est donnée à la localisation des corps » dans le bâtiment, a affirmé une porte-parole de la police nationale. « La police scientifique et les pompiers continuent à localiser les éventuels disparus, car il y avait un anniversaire hier soir et les participants n’ont pas tous été retrouvés », a-t-elle poursuivi. Et d’ajouter : « L’enquête n’a pas encore démarré puisque le bilan n’est pas établi. Par conséquent, il n’y a aucune piste privilégiée pour le moment ».

« Selon les premières informations, l’incendie se serait déclaré au premier étage de la discothèque, qui a un rez-de-chaussée et un premier étage, et c’est de là que le feu semble être parti », a expliqué Diego Seral, le porte-parole local de la police nationale, sur la radio Onda Regional de Murcia.

Deuil de trois jours en mémoire des victimes

Douze véhicules de secours, quarante pompiers ainsi qu’une vingtaine de policiers auront été nécessaires pour venir à bout des flammes, selon les autorités. D’après les photos diffusées par les secours, il s’agit de la discothèque Teatre, dont la devanture – qui était jaune et rouge – a brûlé.

Le maire de Murcie, José Ballesta, a décrété trois jours de deuil en mémoire des victimes et la municipalité a mis en place une cellule d’accueil pour leurs proches au Palais des sports d’Atalayas. « Je suis vraiment désolé et je veux accompagner dans leur douleur les familles des victimes de l’incendie survenu ce matin à Murcie. Toute ma reconnaissance et ma gratitude aux services d’urgence », a également commenté le dirigeant de la droite, Alberto Nuñez Feijoo, sur X. En 1990, 43 personnes avaient péri dans l’incendie d’une discothèque à Saragosse, dans le nord-est du pays.

Lire aussi : Espagne : échec de l’investiture du chef de la droite, Alberto Nuñez Feijoo, pour le poste de premier ministre

Le Monde avec AFP