la Maison Blanche affirme que le Hamas utilise l’hôpital Al-Shifa de Gaza comme « centre de commandement »

Des députés dénoncent l’« horreur » d’une « atteinte à l’humanité » après la projection à l’Assemblée nationale d’images des massacres du 7 octobre

« Atteinte à l’humanité », « effroi » et « horreur » : des députés ont exprimé leur émotion, mardi, après la projection à l’Assemblée nationale d’un film montrant les massacres commis par des commandos du Hamas le 7 octobre sur le sol israélien. « Je crois que ceux qui ont vu cette vidéo ne pourront plus, pendant un long moment, dormir en paix », a confié le député Renaissance Mathieu Lefèvre, décrivant les faits relatés dans ce film d’une quarantaine de minutes comme « une atteinte à l’humanité tout entière ».

M. Lefèvre était à l’initiative de cette projection, proposée aux membres du groupe d’amitié France-Israël de l’Assemblée nationale qu’il préside, à huis clos, sans téléphones ni collaborateurs. Le film a été réalisé par les autorités israéliennes à partir d’extraits de prises de vues contenues dans les caméras et téléphones de combattants du Hamas, tués ou faits prisonniers, et d’images captées par des victimes et des secouristes. Il montre des tueries et des cadavres suppliciés d’adultes et d’enfants.

Éric Ciotti (Les Républicains) a dit avoir « dû détourner le regard » face à l’horreur de certains passages. « Les images que j’ai vues sont d’une violence extrême », a confié de son côté le député La France Iinsoumise David Guiraud lors d’une brève intervention. « Je crois que je n’oublierai jamais de respecter tous les morts », a conclu l’élu, au cœur d’une polémique après des déclarations concernant les exactions du Hamas en Israël.

Dans une vidéo publiée samedi sur les réseaux sociaux et captée lors d’une intervention à Tunis, on l’y entend prononcer la phrase suivante : « Le bébé dans le four, ça a été fait, en effet, par Israël, la maman éventrée ça a été fait, c’est vrai, par Israël ». Puis après une hésitation : « Je crois que c’était à Sabra et Chatila. » Elu du Nord, David Guiraud est, parmi les députés « insoumis », l’un des défenseurs les plus fervents de la cause palestinienne et l’un des plus sévères contempteurs d’Israël.

Les massacres de Sabra et Chatila, en 1982, furent commis par des phalanges chrétiennes libanaises alliées à Israël lors d’une intervention militaire de l’Etat hébreu au Liban. Mais la responsabilité d’Israël fut aussi engagée pour ne pas avoir empêché ces massacres qui firent entre 800 et plus de 2 000 morts dans ces camps palestiniens.