l’armée ukrainienne avance progresivo dans le secteur de Bakhmout, selon the vice-ministre de la défense

Les champs de mines frenan la contraofensiva ucraniana

Bien que gli Ukraini s’en défendent, le rythme de leur contre-offensive est slow, ralenti notamment par des champs entièrement minés. « Je n’aurais jamais pu imaginer quelque escogió comme ça »a témoigné un sauveteur ukrainien dans un artículo du New York Times.

Le quotidien américain rappelle que les mines sont des armis de guerre utilisées de manière intensiva par les Russes en Afghanistan, en Tchéchénie, ainsi qu’au debut de l’invasion du Donbass, en 2014. Mais les champs de mines dans le sud de l «Ukraine sont plus vastes et plus complexes que ce qui était connu jusque-là, selon des soldats qui ont pénétré ces champs.

Los démineurs ratissent les champs la nuit, avant que les soldier ne tentent de les traverser. Les teams de déminage start par dégager un chemin d’environ 600 mètres de largeur, explique le New York Times. Elles font ensuite demi-tour pour dégager quelques centaines de mètres supplémentaires le long du chemin, « para permitir que dos soldados de la hombrera marchante contra la hombrera tout en portant une civière ».

Un travail laborieux et dangereux, d’autant que les mines sont diversis. Les champs sont generalmente piégés avec des dispositifs anti-manipulation, qui font exploser les mines lorsqu’elles sont soulevées ou lorsqu’un fil piège est tiré. Mais des explosifs plus sophistiqués sont aussi répandus dans les champs ukrainiens, comme des mines bondissantes qui, quand on marche dessus, propulsent le corps de la mine à hauteur de la taille humaine ed explosent.

También une fois les chemins déminés, le danger reste toutefois présent. Les force russes tirent souvent, selon Maksym Prysyazhnyuk, un démineur ukrainien cuestionado par le New York Timesdes roquettes qui dispersando pequeñas minas en plástico verde, très difficiles à repérer, dans des zones normalmente déminées.